Caractéristiques des récepteurs électriques

Chaque jour, on utilise des appareils fonctionnant grâce à l’énergie électrique. Mais, avez-vous déjà pris le temps de comprendre comment l’électricité peut faire marcher tous ces appareils qui nous facilitent grandement toutes ces tâches quotidiennes ? Pour faire simple, ces appareils qui reçoivent l’électricité sont désignés par « récepteur ». Pour fonctionner, ils vont transformer l’électricité en une autre forme d’énergie. Celle indispensable au fonctionnement de l’appareil. Cependant, pour chaque type de récepteur, l’énergie électrique peut être convertie en une autre forme d’énergie, ce qui les différencie.

Les différents types de récepteurs-électriques

Comme déjà mentionné ci-haut, un récepteur est un appareil qui va convertir l’électricité en une autre forme d’énergie pour qu’il puisse fonctionner selon son rôle prédéfini. Dans une installation électrique d’ailleurs, va d’un point a d’origine, vers un point B de réception qui l’appareil en question. Si toute l’énergie reçue est convertie en énergie thermique, comme c’est le cas avec les ampoules, le récepteur est dit passif et se caractérise par un passage du courant par l’origine. Dans le cas où elle est transformée en une autre forme d’énergie, telle que les calories pour une installation de chauffage à titre d’exemple, le récepteur est dit actif. Il est à noter d’ailleurs que dans ce dernier cas, la tension aux bornes n’est pas nulle, même en l’absence de courant. Afin d’éviter les accidents ou d’occasionner tout type de danger aux personnes et aux installations donc, il est important de prendre en compte les différentes caractéristiques des récepteurs-électriques qui entrent particulièrement en jeu dans la conception d’une installation électrique.

Les quelques spécificités de base d’un récepteur-électrique

Pour réussir toute installation électrique tout en assurant la sécurité contre l’électrocution et les courts-circuits, il est des plus importants de savoir l’intensité et la tension du courant pouvant être absorbé par le type d’appareil. Dans le cas des ampoules qui ont des conducteurs ohmiques, elles sont catégorisées comme des récepteurs-particuliers étant donné qu’il s’agit d’une résistance. Par contre, pour une lampe à incandescence ou un appareil de chauffage, le courant pouvant être consommé est facilement déductible de la puissance nominale qui est généralement indiquée par le constructeur de l’appareil. Dans le cas d’un moteur asynchrone, l’intensité du courant absorbé est définie selon les bornes de connexion qui peuvent être monophasées ou triphasées. Pour en comprendre davantage sur les récepteurs-électriques, vous pourrez vous rendre sur des sites web spécialisés dans le domaine, comme sur http://fr.electrical-installation.org/frwiki/Caractéristiques_des_récepteurs_électriques ou encore sur https://www.ilephysique.net/physique_1s-recepteurs.php.