Zoom sur les règles générales de conception d’une installation électrique

Les interventions liées à l’installation électrique domestique, lors d’une construction ou d’une rénovation, sont généralement confiées à des professionnels. Cela permet de garantir la sécurité des personnes, mais aussi celle des biens dans une maison. Les dispositifs d’accès à l’électricité doivent être manipulés avec le maximum de précautions. Des normes sont, d’ailleurs, mises en place par l’État pour le bien de chaque citoyen.

 

La norme NF C15-100

 

Cette norme existe pour garantir un maximum de confort et de sécurité aux personnes et aux biens. Son respect est exigé au niveau de toute installation liée à l’électricité. Certains éléments sont considérés comme obligatoires sur une installation. Il s’agit de composants comme le disjoncteur de branchement, la prise de terre et le tableau de répartition. Ce dernier doit être équipé de disjoncteurs divisionnaires ou de coupe-circuits. La prise de terre est importante, car permet d’évacuer les fuites de courant vers le sol. Les conducteurs doivent être en bon état de fonctionnement et en section en fonction des besoins d’un ménage. La personne chargée d’une installation s’assure que les raccordements soient protégés par des baguettes ou une gaine. Certaines règles spécifiques concernent la sécurité des installations dans certaines parties de la maison, comme la salle de bains ou la cuisine. Les autres éléments qui composent une installation électrique domestique sont notamment le compteur, le délesteur, le contacteur ainsi que le tableau. La présence de pieuvres électrique facilite la gestion du câblage dans différentes sections. La pose ainsi que le nombre de prises doivent aussi respecter les normes en vigueur.

 

S’occuper d’une intervention sur une installation électrique

 

Le concept de « sécurité d’une installation domestique » concerne non seulement le respect des normes, mais aussi le fait d’adopter des comportements responsables. La prise en compte de ce concept commence par l’achat d’équipements et de dispositifs de qualité. Il s’agit aussi de faire des gestes élémentaires garantissant la sécurité, comme les réflexes à avoir avant d’intervenir sur une installation. En effet, avant de toucher à un dispositif fonctionnant avec l’électricité que l’on souhaiterait remplacer, nettoyer ou réparer, il est important de vérifier que les équipements sensibles sont éteints. Ensuite, il faut déclencher le disjoncteur général. Quoi qu’il en soit, il est vital de ne jamais éteindre le disjoncteur et éviter de toucher aux fils d’arrivée. En outre, il faut aussi savoir que manipuler un appareil électrique en ayant les mains mouillées ou les pieds dans l’eau est dangereux. En vue d’éviter les dégâts inutiles au niveau des murs ou des plafonds, il est primordial de repérer le bon emplacement des canalisations d’électricité. L’utilisation de matériel portant une marque CE ou NF est recommandée pour différentes interventions liées à l’installation domestique. Concernant les fils et les câbles, la marque HAR atteste de la fiabilité du produit.

 

Certaines personnes engagent des professionnels pour vérifier et entretenir une installation de manière périodique. Un diagnostic est cependant obligatoire lorsqu’un bien immobilier, une maison ou un appartement sont prévus pour une vente ou une mise en location. Le concept de « diagnostic immobilier » permet de vérifier l’état de l’installation intérieure d’électricité.