Protection incendie dans le cas d’un défaut d’isolement

Choisir d’avoir une maison répondant aux normes technologiques actuelles s’avère être une très bonne décision. Cela va en réalité vous simplifier la vie et vous fournir un bien-être mérité au sein même de votre demeure. Il en est ainsi du fait d’opter pour une installation électrique professionnelle pour son isolement. Ce qui va surtout permettre d’éviter la production de divers incendies correspondant aux éventuels défauts d’isolement. Un risque qu’il ne faut surtout pas courir, car votre sécurité en dépend.

Le diagnostic d’un défaut d’isolement

Il y existe une défaillance dans votre installation électrique relative à ce dernier si le courant du conducteur se perd vers la terre. Ceci peut être causé par le fait qu’un câble électrique soit mal isolé. Cela peut provoquer un incendie ou encore une électrocution. Que faire alors dans ce cas ? Puisque trouver l’endroit précis où l’erreur aurait eu lieu serait trop long et très fastidieux, il existe une solution beaucoup plus facile. Il s’agirait de soumettre l’installation à un testeur d’isolement à haute tension, de 500 Volts.

Combien coûte la réparation ?

Le coût va dépendre du cas, ainsi que de la gravité de la situation. Le problème peut en effet émaner d’un ou de plusieurs composants, du conducteur ou encore de tout le circuit selon le cas. Le coût moyen s’élevant à 4715 euros, et le coût maximal des travaux à 30 000 euros.

Quelques mesures pour protéger vos biens contre le risque d’incendie

Pour les maisons et locaux qui présentent un risque élevé d’incendie, deux solutions sont possibles pour les éviter. L’une serait l’installation d’un DDR, et l’autre la mise en place du dispositif Ground Fault Protection. Le DDR pour sa part consiste à protéger tout risque d’incendie via sa capacité de détection et d’élimination des courants faibles de défauts. Le Ground Fault Protection ou GFP, aussi appelé Protection Terre, consiste à éliminer tout risque d’électrocution. Il existe en général trois types de GFP à savoir le Residual Sensing RS, le Source Ground Return (SGR), et le Zero Sequence (ZS). Le Residual Sensing se caractérise par son action au niveau des transformateurs sur chacune des phases du courant et aussi sur le neutre. Le courant de défaut étant mesuré, ce dispositif va le maîtriser. Il peut être placé dans les déclencheurs correspondant à vos disjoncteurs. Le Source Ground Return, pour sa part, agit directement sur la terre. Le défaut d’isolement du courant sera mesuré via un transformateur à travers une installation à terre. Le Zero Sequence par contre se distinguera des autres par sa mesure du courant de défaut à travers un transformateur installé autour des phases du circuit notamment contrôlé. Des données vous éclaireront dans les liens suivants : http://fr.electrical-installation.org/frwiki/Mesures_de_protection_des_biens_contre_le_risque_d%27incendie et http://ireo-charentes.fr/protection-contre-les-chocs-et-incendies-electriques/protection-incendie-dans-le-cas-dun-defaut-disolement/.