Prix du gaz : le guide complet

Pour tout consommateur particulier ou professionnel, faire des économies sur ses formules est la chose la plus importante à faire. Pour cela, il est important de comparer les prix du gaz auprès des fournisseurs afin de trouver une formule qui correspond à ses besoins et à son budget. Même si le prix du kWh du gaz est fixé par l’Etat, les fournisseurs disposent quand même des prérogatives pour fixer et règlementer le prix de gaz. Comment cela se passe-t-il ?

prix du gaz, tarif gaz

Comment le prix du gaz est-il fixé ?

La Commission de Régulation de l’Energie

Le prix du gaz de ville ou du gaz en bouteille n’est pas le même tout le temps. Il existe un organe régulateur des prix du gaz sur le marché. Par exemple, au cours des deux années précédentes, le prix du kWh du gaz a diminué. Depuis l’entrée sur le marché de nouvelles compagnies qui fournissent l’énergie en dehors d’EDF, un organisme de régulation a été créé pour réguler la concurrence. Sa mission principale est d’harmoniser les prix de l’énergie sur le marché. La CRE dépend de l’Etat parce que les fonds nécessaires à son fonctionnement sont inscrits au budget du gouvernement.

Les critères de l’établissement du prix de gaz

Lorsque le prix du gaz est défini, il est basé sur trois critères principaux. Ce sont donc les prix liés à la fourniture de l’énergie, à l’acheminement et au stockage du gaz. Il faut aussi comprendre que les taxes et contributions obligatoires peuvent aussi influencer le prix.

L’approvisionnement de l’énergie

Dans cette rubrique, les prix concernant l’alimentation en gaz naturel sont pris en compte. Ensuite, il existe les prix de la gestion de la clientèle et ceux de la gestion des factures et des contrats.

Stockage du gaz

Ces coûts prennent en compte les infrastructures construites à cet effet, et qui sont utilisées pour le transport du gaz naturel, sa distribution dans les ménages et de son stockage.

Les taxes et contributions obligatoires

  • Mise en place en 2004 par l’Etat, la CTA (contribution tarifaire d’acheminement) est une taxe qui est strictement liée aux secteurs du gaz et de l’électricité.

  • La TVA est prélevée à hauteur de 5,5% sur votre abonnement et de la CTA est prélevée à hauteur de 20% sur les tarifs de la consommation

  • La TICGN : taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel est aussi prélevée sur une base de 8,45 euro le mégawattheure depuis le 1er Janvier 2018

En conclusion, lorsqu’on considère tous les tarifs, les coûts sont estimés à 21% pour les taxes, 28% pour la fourniture de l’énergie et 51% pour l’approvisionnement.

prix du gaz, tarif gaz

La règlementation du prix du kWh pour le gaz

Depuis le 1er avril 2018, les tarifs sont répartis en fonction des besoins dans les ménages. Les consommateurs qui n’utilisent que le gaz pour le chauffage, il existe y a eu une réduction de 1,6%. Pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, les prix ont baissé de 0,4%. Pour ceux qui font usage de l’eau chaude et de la cuisson avec le gaz, leurs prix a été diminué de 0,67%.

La grille tarifaire commercialisée par la marque Engie Gaz

Selon les grilles d’Engie Gaz, les prix sont en fonction d’une consommation inférieure à 1000 kWh par an. Ce tarif est compatible avec les ménages qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson. Dans ce cas, l’abonnement est de 97,83 euros.

Par exemple, pour une consommation de la cuisine et de l’eau chaude, le tarif B0 est adapté avec 6000 kWh environ et un prix de 109,98 euros par an. Pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, le chauffage et l’eau chaude, le prix est de 250,43 euros par an avec une base B1 qui nécessite une consommation de 6 à 30 mKh.

Pour ceux qui disposent d’une petite chaufferie et qui vivent en copropriété, ils bénéficient d’une base B21 avec une consommation de 30 mKh et plus et un prix de 250,43 euros par an.

Pour ce fournisseur en particulier, chaque consommateur devra alors choisir ce qui lui convient en fonction des appareils qu’il dispose chez lui.

Chaque fournisseur peut décider de son prix

Chaque fournisseur a la liberté de fixer le prix du gaz, mais celui-ci devra être inférieur au prix réglementaire. C’est à ce titre que vous trouverez sur le marché de nombreuses formules avec des tarifications différentes en fonction des demandes des consommateurs. Sur le marché, c’est la même qualité de gaz qui est distribué dans les ménages.

C’est le distributeur GRDF national qui est responsable de l’approvisionnement. Par exemple, pour le prix du gasoil ou de l’essence, vous pourrez toujours vous rapprocher du distributeur qui vous éclaircira.

Même si les réglementations européennes permettent de fixer la concurrence à un certain niveau, vous remarquerez que le prix du gasoil en Espagne, le prix du gasoil en Belgique et le prix gasoil en Allemagne peuvent différer en fonction des fournisseurs.

La zone tarifaire

En France, il existe ce qu’on appelle les zones tarifaires en fonction desquelles les prix du gaz naturel varient. Si une zone est à proximité d’une artère de distribution de gaz naturel, le prix du gaz est réduit. Cela veut dire que, plus la zone tarifaire est éloignée du point de distribution, le prix du kWh est élevé.

En France, la zone 1 est celle dans laquelle vous trouverez les prix les plus réduits.

Avant de faire votre souscription, vous devez alors prendre en considération la zone dans laquelle vous vous trouvez.

Vous pourrez utiliser un comparateur pour évaluer les prix de gaz naturel dans la zone dans laquelle vous vous trouvez. Une fois que vous avez un comparatif, vous pourrez faire un choix facile de la formule de gaz à utiliser. Il est important de bien prendre en compte vos besoins et l’impact environnemental pour ce choix. Vous pourrez en savoir plus sur ce domaine en visitant votre site spécialisé ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *