En 2019 : tout savoir sur la prime énergie EDF

Depuis 2006, la prime énergie également appelée « Certificats d’économie d’énergie » (CEE) est en vigueur grâce à la loi Pope. Elle a pour but de réduire la consommation énergétique de la France. Elle impose des quotas aux entreprises qui vendent de l’énergie. Elles doivent s’impliquer dans la rénovation énergétique pour ne pas dépasser ces quotas de dépense. Pour ce faire, ces entreprises offrent des primes à ceux qui souhaitent rénover leur logement. EDF n’y échappe pas. En 2019, elle offre une prime à l’énergie qui varie en fonction des projets. Qui peut y prétendre et comment candidater ? On vous en dit plus.

prime énergie EDF, CEE, rénovation énergétique

La prime énergie EDF

Le dispositif de CEE établi par l’État impose des quotas ambitieux. Il a même inventé une unité spécialement pour l’occasion afin de quantifier cette consommation. Elle s’appelle le « KWh cumac » pour kilowattheures cumulés et actualisés. Les fournisseurs d’énergie et autres « obligés » qui ne respectent pas les quotas peuvent faire l’objet de lourdes peines. Des pénalités financières plus exactement. Alors, ils ont tout intérêt à s’investir dans la promotion d’une consommation moins gourmande.

Des entreprises engagées

Le site primeenergies.fr s’est d’ailleurs démarqué. Il surfe sur la vague de ce marché en pleine expansion. Toutefois, EDF n’est pas en reste. L’entreprise française propose une prime énergie EDF à tous les porteurs de projets, qu’ils soient initialement clients chez eux ou non. Le montant de la prime peut couvrir 15 % des travaux, selon les projets. En plus des aides publiques, la prime énergie EDF vous aide à rénover votre maison gratuitement. Elle est accessible à tous, sans conditions de ressources. En revanche, elle est soumise à quelques critères. Sachez toutefois qu’EDF n’est pas le seul fournisseur à offrir une prime, l’autre fourniseur historique Engie le fait également.

Qui peut être éligible ?

Pour être éligible à la prime énergie EDF, il suffit de correspondre aux critères établis par la loi. Globalement, ces primes sont conditionnées par votre type de logement, la situation dans laquelle vous êtes et le lieu de votre chantier. Évidemment, le type de rénovation que vous envisagez doit être énergétique. Voici quelques critères d’éligibilité :

  • Se trouver sur le territoire national (la métropole uniquement)
  • Être propriétaire ou locataire d’un logement vieux d’au moins deux ans lors du début de la rénovation
  • Procéder à votre inscription sur le site d’EDF consacré à la prime
  • Recevoir la lettre d’Engagement
  • Prendre l’engagement de réaliser les travaux à travers divers documents écrits
  • Veiller à faire figurer les coordonnées des sous-traitants (s’il y en a) sur le devis
  • Travailler exclusivement avec EDF dans le cadre des CEE
  • Projeter des travaux éligibles aux CEE
  • Faire réaliser ses travaux par un ouvrier Reconnu Garant de l’Environnement (RGE)
  • Être en adéquation avec les critères techniques définis par EDF pour chaque type de travaux

Cette prime éco-énergie EDF est versée une fois le dossier validé et une fois les travaux réalisés. L’entreprise EDF ne participe que de cette façon à votre projet. Il faut savoir que cette aide est cumulable à d’autres aides publiques comme le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) ou la réduction des taux de TVA.

Bon à savoir : vous pouvez être éligible à cette prime même si vous n’êtes pas client EDF. D’autres fournisseurs d’énergie proposent la prime énergie, comme par exemple : Engie, Total ou même Intermarché. Renseignez-vous auprès de votre fournisseur afin de vérifier si vous pouvez bénéficier du dispositif.

prime énergie EDF, CEE, rénovation énergétique

Les travaux concernés

La prime d’EDF intervient principalement dans les travaux de menuiserie, d’isolation, d’énergies renouvelables, de chauffage et de régulation. Voici un petit aperçu des projets que vous pourriez envisager.

L’isolation

Pour faire des économies d’énergie, bien isoler sa maison est essentiel. Plus l’isolation est qualitative, moins vous devrez chauffer votre logement. Une mauvaise isolation entraine une déperdition d’énergie et surtout de chaleur. Un élément qui vous fera consommer beaucoup plus. L’isolation est aussi le point de départ de toute rénovation énergétique. C’est seulement une fois que l’on a une bonne isolation que l’on peut installer d’autres équipements moins énergivores et qui produisent de l’énergie. À quoi bon produire plus d’énergie pour qu’elle soit perdue à cause de la mauvaise isolation ?

C’est surement la raison pour laquelle l’isolation est le premier type de travaux proposé par EDF. La prime à l’énergie EDF est éligible à 3 types d’isolation :

  • L’isolation des murs
  • L’isolation du plancher
  • L’isolation des combles ou de la toiture

Le chauffage et la régulation

Pour faire des économies en matière de chauffage, il y a plusieurs options. Changer de chaudière peut vous permettre d’économiser jusqu’à 40 % d’énergie. D’autres options comme les pompes à chaleur utilisent l’air ambiant pour créer la température qu’il vous faut. Enfin, les régulateurs vous permettent d’éviter les surchauffes en optimisant la température voulue en fonction de vos pièces. Bon nombre de nouvelles technologies sont moins gourmandes. En plus de vous faire économiser, elles produiront de l’énergie.

La prime EDF est donc éligible à plusieurs systèmes chauffants et notamment :

  • Différentes pompes à chaleur : eau-eau/air-air/ air-eau
  • Certains dispositifs de régulation
  • Les vannes thermostatiques
  • Les chauffages électriques à régulation électronique
  • Les planchers chauffants hydrauliques
  • Les chaudières à haut rendement énergétique

Au cours de vos travaux, n’hésitez pas à demander conseil aux ouvriers. Ils ont l’habitude de ce genre d’aides. Ils peuvent vous donner leur avis sur les travaux mais aussi vous aider à remplir les documents.

Les énergies renouvelables

Lorsque l’on parle d’énergies renouvelables, on parle des énergies marine, biomasse, géothermique, hydraulique, éolienne et solaire. Elles s’opposent aux énergies non renouvelables qui peuvent s’épuiser comme le pétrole ou le charbon.

Les sources renouvelables permettent de se chauffer de différentes façons. S’il y a encore peu on privilégiait les chaudières à haut rendement, aujourd’hui d’autres dispositifs sont envisageables. Ils peuvent avoir recours à l’énergie géothermique, solaire, aux pompes à chaleur ou même au chauffage à bois. Voici 3 types de chaudières qui donnent droit à l’aide EDF :

  • Les chauffe-eaux solaires ou thermodynamiques individuels à accumulation
  • Les chauffages à bois
  • Les chaudières biomasse

La menuiserie

Comme l’isolation des murs ou du toit, l’isolation des fenêtres doit être rigoureusement effectuée. Des fenêtres mal isolées peuvent entrainer la déperdition de 15 % de la chaleur. De quoi vous obliger à soigner ce détail. La prime EDF vous aide dans l’installation de :

  • Les fenêtres ou portes-fenêtres munies de vitrages isolants

Comment en bénéficier ?

Si vous comptez faire l’une des rénovations éligibles, faites un dossier de demande. Pour tenter de bénéficier de la prime énergie EDF, c’est très simple. Tout d’abord, rendez-vous sur le site de l’entreprise. Vérifiez votre éligibilité. Ensuite, faites une simulation pour estimer le montant de l’aide. Puis, créez votre dossier en ligne. Passez ensuite à la réalisation de vos travaux. Une fois qu’ils sont finis, informez EDF en envoyant votre dossier. Vous n’aurez plus qu’à attendre le chèque.

N’hésitez pas à vous informer davantage à travers le site de la prime énergie EDF en cliquant là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *