Le gaz et l’environnement

Moins cher et pratique pour une utilisation domestique, le gaz naturel n’est cependant pas sans risque.

 

Une source d’énergie disponible et peu onéreuse

 

De tous les combustibles, le gaz naturel est souvent présenté comme une meilleure alternative pour le chauffage domestique. A son actif, les prix plutôt bas comparés en comparaison avec l’électricité ou le propane, par exemple. Ainsi, votre facture peut même être réduite de moitié si vous le préférez au propane. Certains lobbies le présentent même comme la solution à la transition énergétique. Ils font remarquer qu’il rejette jusqu’à 25% de dioxyde de carbone en moins que le pétrole et qu’il rejette peu de particules fines. Dans le même temps, il est très facile à raccorder là où le réseau existe.

 

S’il est vrai que le pétrole pollue davantage, et que d’autres sources d’énergie sont, soit coûteuse soit difficiles à installer, le gaz naturel n’est pas moins un danger pour les consommateurs et pour l’environnement.

 

Gaz naturel : danger pour l’environnement

 

Très volatile, ce combustible est responsable de beaucoup d’accidents domestiques, ce qui, au regard des dégâts qu’il peut provoquer, fait de lui l’une des sources d’énergie potentiellement très coûteuses. En effet, lorsque les fuites se produisent dans des milieux confinés comme les maisons, le risque d’incendie et même d’explosion n’est pas à exclure. Ce qui arrive quand les installations sont défectueuses ou par suite de négligence de la part des utilisateurs.

 

Au-delà des risques liés à son utilisation par les ménages, il a provoqué, tout au long de son histoire, plusieurs accidents avec pour bilan de nombreuses pertes en vies humaines. D’importantes mesures de sécurité ont été mise en place au fil du temps pour éviter de tels drames, mais en dépit de cela, les risques existent toujours.

Il n’est pas rare qu’au cours des travaux publics des installations de ce carburant soient accidentellement détériorées, provoquant des fuites et des explosions plus ou moins importantes. Ces incidents conduisent souvent à la rupture de l’alimentation des foyers avec toutes les conséquences que cela peut entraîner comme manque de chauffage en hiver.

 

Parfois, ce sont les catastrophes naturelles comme les inondations qui interrompent la fourniture et font exploser les canaux de distribution.

 

Par ailleurs, le gaz naturel est une importante source de pollution de l’environnement. Fait de méthane, il ne cause pas de marées noires lors des accidents de transport, mais il s’échappe dans l’air où il représente un danger évident. En effet, le méthane est le principal agent de destruction de la couche d’ozone. Il est donc loin d’être écologique comme le prétende les lobbies chargés de sa promotion. Ainsi, à toutes les étapes de son exploitation à savoir l’extraction, le transport, le stockage et la consommation, il présente risques évidents tant pour les utilisateurs que pour l’environnement.

 

Il existe des sources de chauffage et d’alimentation électrique bien plus propres et moins coûteuses quand bien même leur installation nécessiterait un important investissement. Il s’agit, entre autres, des énergies renouvelables comme l’énergie solaire, l’éolienne ou la géothermie.