Efficacité énergétique dans la distribution électrique

Notre millénaire est celui des avancées majeures en matière d’industrie, de technologie et de connaissances. Ces avancées s’accompagnent de problèmes qui s’y rapportent. L’une de ces principales avancées est l’électricité. Devenue une principale moteur pour la vie au quotidien, l’on commence à se poser des questions quant à sa production et aux conséquences de son utilisation sur notre environnement. Le principe d’efficacité énergétique dans la distribution électrique a alors été créé pour mieux appréhender cette nouveauté.

 

Qu’est-ce que l’efficacité énergétique dans la distribution électrique ?

 

L’efficacité énergétique se calcule sur la différence entre l’énergie utile et l’énergie réellement consommée. Prenons l’exemple de votre chargeur de téléphone, s’il peut nécessiter par exemple 300 volts d’électricité pour fonctionner mais en réalité, il utilisera 500 volts. C’est la différence entre ce qui vous est réellement utile et ce qui sera produit pour pouvoir satisfaire vos besoins. Cette différence est en général due à des pertes relatives aux équipements utilisés dans la production de l’électricité.

L’efficacite énergétique définit la bonne performance énergétique de votre équipement et de votre logement. Elle est représentée par le Coefficient de performance (COP) pour la production de chaleur et le coefficient d’efficacite énergétique (EER) pour les appareils produisant le froid. L’efficacite énergétique s’applique à des équipements en particulier.

 

Quid de la norme CEI 60364-8- 1 ?

 

La communauté internationale s’est penchée sur l’efficacité énergétique et a développer la norme CEI 60364-8- 1 pour les installations électrique. Cette norme met en place les exigences et recommandations à appliquer pour la conception d’une installation électrique en prenant en considération l’efficacité énergétique.

Le but de l’efficacité énergétique est d’optimiser l’utilisation de l’électricité pour limiter au maximum sa production. Pour cela il faut minimiser les pertes d’énergies en utilisant un matériel adéquat, utiliser l’électricité au bon moment et au moindre coût et surtout maintenir ces performances pendant la durée du cycle d’exploitation.

Le problème dans la mise en œuvre de l’efficacite énergétique est l’investissement s’y afférant. En effet, il faut équiper l’installation électrique en conséquence et pour cela il faut investir. C’est pour cela que le retour sur investissement est important et qu’il doit être pris en compte lors de l’application de cette norme.

 

Comment appliquer l’efficacité énergétique dans la distribution électrique ?

 

Il faut distinguer deux types d’efficacite énergétique : l’efficacite énergétique passive et l’efficacite énergétique active. L’efficacite énergétique passive consiste à réduire les pertes thermiques et à utiliser des équipements à faible consommation d’énergie. L’efficacite énergétique active quant à elle s’axe plus sur des changements radicaux et permanents quant à l’utilisation de l’énergie en instaurant des structures de mesure, de surveillance et de contrôle de l’utilisation de l’énergie. Les mesures d’efficacite énergétique passive permettent de faire entre 5 et 15 %.

Pour des informations complémentaires, vous pouvez consulter les sites internet :

http://www.centrale-energie.fr/spip/IMG/pdf/Centrale_Energies_-_Efficacite_energetique_des_reseaux_-_Xavier_MOREAU_-_Schneider_Electric_-_20_Mai_2015.pdf