Gestionnaire du réseau d’énergie en France : tout savoir

Le réseau d’énergie de toute la France est confié à des gestionnaires qui se chargent à la fois de son administration, son fonctionnement, mais également des questions d’entretien et d’extension. Il s’agit d’un champ d’action assez monopolisé dont le contrôle est assuré par la commission de régulation de l’énergie. Ce service d’acheminement n’est pas ouvert à la concurrence en raison de son caractère public. La responsabilité du réseau de distribution est toutefois confiée au gestionnaire du réseau d’énergie d’un bassin de communication donné. Ainsi, l’acheminement de l’énergie est assuré par des gestionnaires du réseau.

C’est donc ces derniers qui se chargeront de faire parvenir l’énergie jusqu’aux utilisateurs, c’est-à-dire aux consommateurs finaux. Un réseau de transport qui doit parcourir de longues distances avant d’être mis à la disposition de la cible, que ce soit pour l’énergie liée à l’électricité ou pour le gaz. Indépendamment des fournisseurs d’énergie des ménages ou organisations, le transport et la distribution sont assurés par le même gestionnaire du réseau d’énergie. Par ailleurs, les conditions de transport ne changent pas en fonction de la source d’énergie dont il s’agit. Les acteurs qui s’en chargent non plus ne sont pas différents.

Gestionnaire,réseau d'énergie,enedis

Le fonctionnement des gestionnaires de réseau et de distribution d’énergie

Avant toute chose, il est important de savoir que ces gestionnaires se chargent uniquement du développement et de la distribution de l’énergie en France. Ils peuvent aussi être amenés à exercer éventuellement des travaux d’entretien. Afin de faire bénéficier de l’énergie aux personnes auxquelles la source est destinée, les gestionnaires passent par l’intermédiaire des fournisseurs présents sur le marché. Une fois que ces fournisseurs ont accès à l’énergie, ils peuvent la vendre à leurs clients qui ne sont autres que les consommateurs finaux.

De manière plus concrète, la distribution et la fourniture d’énergie sont deux activités distinctes qui sont respectivement exercées par les gestionnaires de réseau et les fournisseurs. Les gestionnaires de réseaux ne s’occupent pas seulement de la distribution de l’énergie, mais ils sont également en charge de plusieurs autres opérations telles que les raccordements et la gestion des installations électriques.

Les différents acteurs

Pour tout ce qui concerne les raccordements électriques, c’est la filiale d’EDF, Enedis, qui en a la responsabilité. La distribution du gaz naturel est du ressort de la société de distribution GRDF. Ces deux entreprises constituent les grands acteurs intervenant dans la distribution de l’énergie en France. L’administration du réseau de transport, qui permet de faciliter l’acheminement de l’énergie est assurée par le réseau de Transport de l’Électricité. Le leader européen du transport de gaz GRT GAZ ainsi que l’entreprise axée sur le stockage du gaz naturel TIGF sont aussi des acteurs du réseau de transport de l’énergie.

Il faut préciser que tout ce qui était du ressort de l’énergie électrique était confié à EDF jusqu’à ce que le marché de fournitures d’énergie soit ouvert à la concurrence en France. C’est ainsi que le réseau de transport de l’électricité sur les lignes de haute tension a été confié au Réseau de Transport d’Électricité (RTE). Sur des lignes plus basses, on retrouve l’ERD.

Gestionnaire,réseau d'énergie,enedis

Une gestion du réseau non ouverte à la concurrence

Actuellement, le réseau de distribution de l’énergie et du gaz n’est pas encore ouvert à la concurrence en France. En effet, il est permis aux Français d’avoir la latitude de choisir le fournisseur d’énergie qui leur convient grâce à la concurrence qui a été ouverte sur ce marché. Cependant, cette disposition ne s’adresse strictement qu’à la fourniture d’énergie, ce qui a permis de favoriser l’éclosion de nouveaux fournisseurs sur le marché à savoir Engie, Total Spring, etc. Les gestionnaires du réseau de distribution ne sont donc pas concernées et se trouvent donc dans une situation de monopole sur leur marché. Pour le moment, c’est l’argument de la nature du service (Service public) qui rend impertinente l’idée que la distribution et le transport puissent être concurrencés par de nouveaux entrants.

Les communes, détentrices des réseaux d’énergie

Pour permettre aux ménages d’accéder à l’énergie, le procédé se fait par commune ou par l’intermédiaire d’un ensemble de communes. Chacune des communes établies sur le territoire français se charge de l’établissement de concessions sur une durée limitée. Celles-ci permettent aux différents acteurs de la gestion du réseau de travailler sur le réseau d’énergie de manière à faciliter sa distribution, en faisant des opérations sur les infrastructures et installations. Ainsi, ce sont aux communes en réalité qu’appartiennent ces sources d’énergie ainsi que ces différents réseaux qui sont alors travaillés, entretenus et développés par les gestionnaires de réseaux pour une meilleure redistribution. Fortes de leur importance dans ce réseau, les différentes communes ont la possibilité de faire le choix d’un distributeur principal.

Des changements au niveau de la gestion du réseau d’énergie en France

De nombreuses mutations sont en train d’être envisagées en ce qui concerne les moyens de production et de distribution de l’énergie en France. Même si à vrai dire elles en sont encore à une phase théorique, car il s’agit d’études de perspectives sur le long terme. Les changements concerneront principalement les différents réseaux de transport et de distribution de l’énergie qui devront désormais aller de pair avec le mode de production de cette énergie. En effet, à une époque où les énergies renouvelables sont fortement prônées, il est constaté des ruptures entre mode de production et de transport. En plus de cela, le réseau de distribution est confronté au désir des ménages et entreprises de se tourner vers l’énergie solaire.

Des défis à relever du côté des gestionnaires des réseaux

Le véritable défi à relever au niveau des différents gestionnaires de ces réseaux sera d’adapter leur mode de distribution aux évolutions observées sur le marché. Quant à la situation de monopole sur le marché de la distribution et à la concurrence ouverte au niveau des fournisseurs, il est remarqué de plus en plus d’exigences pour que les filiales se détachent de leurs maisons mères. C’est le cas par exemple pour la filiale ENEDIS de l’EDF et GRDF qui est en effet une filiale d’Engie. Cette dissociation devrait permettre d’observer plus de clairvoyance et de transparence sur le marché de la fourniture qui est une chose et de la distribution qui en est une autre.

Si vous souhaitez en savoir plus si la gestion du réseau d’énergie, vous pourrez en apprendre beaucoup plus à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *