Tout ce que vous devez savoir sur l’étude thermique

Vous avez le projet de devenir propriétaire et les procédures avec tous leurs termes techniques vous dépassent un peu. Parmi ceux-ci, vous entendez parler d’étude thermique mais sans savoir vraiment de quoi il en retourne. Nous allons vous aider à y voir plus clair afin de vous guider vers le bon choix de logement.

étude thermique, étude thermique maison, étude thermique permis de construire,

Qu’est-ce que l’étude thermique?

Il faut savoir que cette étude est imposée par l’Etat depuis 1973. Elle concerne tous les types d’acquisition : maison ancienne, maison en construction, appartement. L’étude thermique RT 2012 est celle qui est en vigueur en ce moment. Le but de cette étude est de faire un diagnostic afin d’assurer la conformité, notamment, électrique par rapport aux exigences de construction mise en place. Dès lors, vous pourrez obtenir une attestation de conformité électrique. Lors de la construction d’un bien immobilier, l’étude thermique doit se faire avant la validation finale des travaux.

L’étude thermique d’une maison ou même d’un bâtiment professionnel s’effectue en suivant un cahier des charges bien précis auquel aucune entreprise de construction ne peut déroger. Parmi les points à vérifier, on jugera notamment l’architecture du local, son système d’isolation et de ventilation, l’étanchéité du bâtiment vis-à-vis de l’air, etc. Tous ces points permettront ainsi de déterminer la consommation énergétique du bâtiment et de ce fait, d’apporter les améliorations nécessaires pour que la construction réponde favorablement aux exigences imposées.

L’étude thermique RT 2012 ne se contente pas de renseigner sur la consommation récente de la construction. Vous retrouverez également ce que l’on appelle une projection thermodynamique. Cette partie vous donnera une idée de l’évolution de votre consommation énergétique sur quelques années, voire même sur plusieurs dizaines d’années. Le but est de vous permettre de penser à des équipements qui pourront aider à réduire vos frais d’énergie sur le long terme.

Quelle étude thermique pour votre acquisition?

L’étude thermique pour le permis de construire

Concernant un projet de construction, c’est le maître d’oeuvre qui se chargera de prendre contact avec le bureau d’études afin que ce dernier réalise l’analyse des plans du bâtiment ainsi que du terrain avant d’établir un permis de construire. Dans ce cas, on appliquera l’étude thermique RT 2012. L’application des normes du cahier des charges se met en place dès que la surface à construire dépasse les 50 mètres carrés.

Le professionnel chargé de cette étude va ainsi appliquer une méthode de calcul en adéquation avec la surface à construire. De ce fait, concernant les surfaces de 50 à 100 mètres carrés, la charte du RT 2012 impose le calcul de l’indice bbio. Ce dernier désigne tout simplement les besoins bioclimatiques. Ce point est important dans l’étude thermique d’une maison neuve puisque l’objectif est de rendre la construction éco-responsable et donc peu coûteuse en énergie consommée. Dans le cas d’une construction de plus de 100 mètres carrés, le RT 2012 va imposer deux types de calculs, toujours dans un souci écologique. Tous deux donnent des précisions sur la dépense d’énergie primaire.

Le premier calcul concerne le CEP. Pour résumer, le résultat de ce calcul ne pas aller au-delà de 50 kWh à l’année et au mètre carré. Pour ce calcul le professionnel prendra en compte le chauffage, l’eau chaude, les éclairages, etc. Le deuxième calcul est appelé TIC. Celui-ci fait référence aux périodes de grosses chaleurs. De ce résultat, pour avoir un avis positif, la température à l’intérieur du bâtiment ne doit pas dépasser les 26°C.

Le test se fait en deux parties. La première est réalisée en début de chantier. À ce niveau, deux points seront alors vérifiés. Tout d’abord, le thermicien calculera le Bbio qui renseignera sur la taille du matériau isolant adéquate à la construction. Pour cela, il prendra en compte l’orientation de la bâtisse. De là sera délivrée une attestation RT 2012. Ensuite, le thermicien calculera le CEP (la consommation des énergies primaires) et le TIC (la température de confort d’été). À partir de ces calculs, le maître d’oeuvre saura quel type de matériel sera le plus approprié pour la construction et vous obtiendrez un certificat énergétique de votre bien ou futur bien.

Ensuite, le deuxième test sera effectué à la fin des travaux. À cette étape, le professionnel réalise un test d’étanchéité à l’air. Ce test permet de vérifier l’absence d’infiltration parasite d’air. Puis, les matériaux utilisés sont vérifiés afin d’attester leur conformité vis-à-vis de l’étude thermique effectuée préalablement. Si le résultat de cette visite de contrôle est positif, le professionnel donne son aval pour la validation de l’étude thermique RT 2012. Et vous obtiendrez votre attestation RT 2012 à remettre à la mairie de votre lieu de construction.

L’étude thermique d’une maison ancienne

Concernant l’achat d’un bâtiment déjà construit, l’étude thermique à appliquer devra suivre les normes de la RT existante au moment de l’achat. Cette étude a pour but de déterminer le besoin de travaux de rénovation et, si c’est le cas, d’aide à la mise en oeuvre. Les travaux de rénovation devront permettre au logement de répondre aux normes et d’éviter les pertes énergétiques inutiles. Aussi, les travaux amélioreront l’isolation, le système de chauffe et de climatisation et la ventilation.

La RT existante est, à ce jour, déterminée par l’arrêté de mars 2017. Parmi les normes, on a le seuil de dépenses énergétiques à ne pas dépasser. Concernant les surfaces inférieures à 1000 mètres carrés, il faut se référer à la réglementation thermique en vigueur. Cette dernière s’applique sur les constructions neuves. Avec l’application de l’arrêté 2017, on retrouve de nouvelles normes maximales sur les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, en fonction des zones climatiques, les tests se porteront sur la résistance des matériaux au chaud et au froid, sur les menuiseries et les générateurs tels que radiateurs, chaudières.

Coût de l’étude thermique

Il est important d’effectuer un comparatif auprès de différentes sociétés avant toute procédure d’étude. Le prix de l’étude thermique peut varier entre 400 et 2000 euro. Certes, le prix est à prendre en compte mais pas au détriment de la qualité. Aussi, assurez-vous que l’étude thermique soit effectuée dans les règles. Il est tout à fait possible d’effectuer un devis pour une étude thermique en ligne qui est totalement gratuit.

Les avantages

Outre le fait que l’étude thermique est obligatoire, elle présente de nombreux avantages. Tout d’abord, elle vous aidera auprès des organismes bancaires pour prétendre à l’éco-prêt à taux zéro en prouvant la classe énergie de votre bien. Ceux-ci la demandent pour notamment obtenir une assurance décennale. L’État demande aux fournisseurs d’énergie d’inciter leurs clients à investir dans de nouvelles installations afin de permettre de réaliser des économies d’énergie (et financières), ce dispositif s’appelle le certificat d’économies d’énergie.

Ensuite, comme il a été souligné, la validation de l’étude thermique et le résultat positif du diagnostic de performance énergétique sont l’assurance de réaliser des économies d’énergie non négligeables. L’autre aspect intéressant dans cette partie est que les dispositions seront déjà mises en place pour répondre aux futures exigences des nouvelles normes d’étude thermique. Ainsi, vous n’aurez pas à prévoir de travaux supplémentaires.

Le fait d’obtenir l’attestation RT 2012 ou un label de basse consommation est l’assurance de mettre en valeur votre bien immobilier. Pour les personnes souhaitant mettre en vente leur maison, c’est un point positif supplémentaire à montrer dans les points positifs.

Vous pourrez avoir de plus amples renseignements au travers de ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *