Installations électriques: tout ce qu’il faut savoir!

Qu’est-ce que l’installation électrique domestique ?

Elle comprend :

  • le tableau de distribution, le coupe-circuit, le disjoncteur, les appareils de commande et les appareils récepteurs,
  • l’ensemble des tubages, les câbles et les conducteurs, les groupes de comptage, les boîtes de dérivation, le système de mise à la terre et les liaisons équipotentielles, tout ceci constituant les canalisations,
  • les boîtiers de protection (enveloppes).

 

Lorsqu’il s’agit de rénovation électrique, des choix inadaptés peuvent avoir des conséquences graves et déclencher un court-circuit voire un incendie. Si vous n’êtes pas certain de vos bonnes connaissances en électricité, le plus prudent est de faire appel à un électricien professionnel qui saura mettre votre logement en sécurité, conformément aux normes en vigueur.

 

Vous ne le savez pas forcément, mais si votre installation électrique n’est pas parfaite, vous pouvez avoir des soucis avec le Consuel (organisme d’inspection habilité pour la vérification des installations électriques domestiques). Il pourra décider de ne pas vous délivrer de certificat de conformité. En cas de risque d’électrocution, il peut aller jusqu’à demander à votre fournisseur d’électricité de ne pas mettre votre habitation sous tension.

 

Votre installation électrique domestique a été mise en place avant 1991, elle est hélas vétuste. En effet, autrefois on ne posait pas de différentiel protégeant des risques d’électrocution.

 

Si vous devez refaire votre installation électrique domestique, sachez que tout étant relié au disjoncteur, il est essentiel que les travaux portent en priorité sur la rénovation du circuit électrique. Selon les nouvelles normes en vigueur, l’installation électrique domestique doit être conforme et vérifiée par un technicien agréé (voir l’arrêté du 03/08/2016 concernant la réglementation des installations électriques domestiques des bâtiments à usage d’habitation)

 

Nous vous recommandons d’être particulièrement vigilant sur les points suivants :

-La prise de terre et l’installation de mise à la terre.

-La protection contre les surintensités adaptée à la section des conducteurs sur chaque circuit.

-L’éventuelle vétusté des matériels inadaptés à l’usage (par exemple : l’ensemble des socles de prise de courant peut ne pas être de type obturateur).

-Le nombre croissant d’appareils ménagers électriques (multiplication des radiateurs électriques, lave-vaisselle, machine à laver …), l’augmentation de leur puissance, le manque de prises de courant doivent aussi retenir votre attention. Un risque de surcharge des circuits n’est pas à négliger.

 

Ces anomalies ne manqueront pas d’être signalées au cours d’un diagnostic obligatoire si vous souhaitez par exemple mettre en vente votre logement (lire l’arrêté du 4 avril 2011 et la norme XP C 16-600

 

Le coût d’une rénovation électrique domestique totale est relativement important. Comptez entre 75 à 120 euros par mètre carré. Votre logement compte 60 m2, prévoyez un budget moyen de 6000 euros. N’hésitez pas à demander des devis estimatifs.

Pour aller plus loin : https://www.fournisseur-energie.com/edf/